La philatélie en deuil


Le monde de la philatélie alsacienne est en deuil. Dans son numéro 183, d'avril, la gazette Philapostel, organe officiel de l'Association des philatélistes et collectionneurs du personnel des groupes La Poste et Orange, a consacré un article à une collection exemplaire, sur le thème du chiffre 7, due au président l'UPM, l'Union philatélique de Mulhouse, Jean-Paul Uettwiller. Cela aura été un hommage quasi posthume à ce grand philatéliste, décédé le 26 mars, à l'âge de 79 ans. Jean-Paul Uettwiller est né le 7 juillet 1940 à Mulhouse, aîné d'une fratrie de quatre enfants, deux garçons et deux filles. La famille habitait a Dornach avant de s'installer à la Cité. Jean-Paul Uettwiller a d'abord fréquenté l'école primaire de Dornach, puis l'école Thérèse. Il a pratiqué la gymnastique au Seppi Bangala, le foyer Saint-Joseph. Après le certificat d'études, il a passé un CAP d'ajusteur, puis un BEP de dessinateur industriel et suivi des cours du soir pour arriver à un BTS. Il a fait toute sa carrière à l'usine << à os » Folzer d'Illzach-Modenheim (d'Knocha Mehla). Il y a gravi tous les échelons jusqu'au poste de directeur général au sein de Soprorga-Sanofi. Le 1" juillet 1967, il a épousé Maria Hamam qui lui a donné un fils, Pascal. Le couple s'est établi à Baldersheim, où il a construit sa maison et où il aimait s'occuper de son jardin. Amoureux de la nature, Jean-Paul Uettwiller a fait partie de plusieurs groupes de marcheurs. Très engagé, il a été bénévole dans plusieurs associations, notamment la Banque alimentaire Mais sa grande passion était la philatélie, dont il est devenu une des figures marquantes de la région. En 2018, il avait fêté à Pfastatt le 130° anniversaire de PUPM, fruit de la fusion de plusieurs sociétés philatéliques mulhousiennes. Jean- Paul Uettwiller en a pris la présidence en 1996 et l'a assumée avec compétence jusqu'à ce 26 mars, malgré la maladie qui le minait déjà et qui a ?nalement eu raison de sa résistance. Sous la présidence de ce thématiste convaincu, l'UPM a organisé plusieurs manifestations d'ampleur à Mulhouse, comme l'exposition nationale Thémafrance V1 en 2000, le championnat de France et le congrès national en juin 2003, les premiers jours des timbres pour le TGV à Mulhouse et le centenaire de la réhabilitation du capitaine Dreyfus. Il avait encore des projets au niveau du GPRAB, le Groupement philatélique régional Alsace - Belfort. L'Alsace adresse ses condoléances à la famille en deuil. Jean-Marie SCHREIBER


Albert Fillinger, incontestablement le philatéliste mulhousien le plus connu et le plus titré, est décédé lundi après-midi, peu de temps après son épouse partie, elle, le 31 décembre. Né le l" janvier 1928. Albert Fillinger était l'aîné des trois enfants d'une famille de commerçants qui avaient leur magasin d'alimentation au canal couvert. Lui-même est entré en apprentissage, après sa scolarité, dans un autre commerce d'alimentation, la maison Hohl et Emst. En 1945, il a travaillé dans le magasin familial, avant d'avoir sa propre enseigne, place de la Paix. En 1953, il a quitté le commerce pour travailler dans une usine puis à la Sécurité sociale où il est resté jusqu'à son départ en retraite en 1983, comme caissier principal. A côté de son travail, Albert Fillinger a eu une grande passion, la philatélie. Il a commencé à collectionner les timbres dès l'âge de 8 ans. À 14 ans, il est entré à l'APM, l'Association philatélique mulhousienne, dont il a pris la présidence en 1959. Il a été, jusqu'à ce jour, le plus ancien président d'un club philatélique encore en exercice en France. Après une première spécialisation dans les classiques des Pays-Bas, il a découvert la marcophilie (les marques postales et les cachets). Il s'est intéressé aux marques des « Armées françaises en campagne, de Louis XIV à Charles X », collection avec laquelle il a obtenu un Grand prix, la plus haute distinction, à l'exposition internationale de Prague. Il s'est ensuite orienté vers les marques de la Grande armée de Napoléon 1"'. Cette collection a été rachetée par le musée de la Poste de Monaco. Albert Fillinger est aussi à l'origine de la création en 1962 de Régiophila, l'exposition trinationale des clubs des cantons de Bâle, du pays de Bade et du Haut-Rhln. 1l était toujours membre des académies de philatélie française, allemande et helvétique. On lui doit aussi l'organisation de diverses expositions nationales à Mulhouse, notamment Marcophilex, pour les collectionneurs de marques postales. Il a été pendant plus de vingt ans membre du conseil des anciens de Mulhouse, gardant une forme éblouissante à la natation qu'il pratiquait quotidiennement. Ses mérites ont été reconnus par la Nation qui l'a fait officier de l'ordre national du Mérite. Le 19 juillet 1949, il avait épousé Germaine Wolfelsberger, née le 17 novembre 1925 à lllzach. Les époux Fillinger ont eu une ?lle, Francine présidente de la section de tennis de l'ASPÏT omnisports de Mulhouse. Ils avaient eu la joie rare de fêter, en 2019, leurs noces de platine : 70 années de mariage. Germaine est partie la première, il y a trois mois. À toute sa famille, L'Alsace présente ses condoléances. Jean-Marie SCHREIBER
Extrait du quotidien "L'ALSACE" du 1er avril 2020




Que les familles éprouvées par la double peine de ces décès particulièrement cruels
trouvent ici l'expression de nos condoléances attristées.


-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-





(Photographie des Dernières Nouvelles d'Alsace - novembre 2018)






In memoriam
Nous avons la tristesse de vous annoncer le décès de Michel JOLLY, président de la Société philatélique de Thann
et ancien trésorier de notre groupement philatélique régional, le 08 septembre 2019 à l'âge de 72 ans.
Retraité des entreprises publiques, Michel était également adjoint au maire de Vieux-Thann chargé de l'éducation
et de la petite enfance, de la sécurité locale et la police municipale.

Toutes nos pensées vont à son épouse et à sa famille en ce moment de grande tristesse.